Du 29 juin au 26 juillet 2020 >>> Les inscriptions dans l’espace public | REPORTÉ

3 à 4 jours d’écriture à la main par les artistes Karelle Ménine et Iona Suzuki pour chaque médiathèque avec temps de convivialité et d’échange à l’issue. 
Les lieux ont été choisis en partenariat avec les médiathèques et les communes (façades, fenêtres, sols…).

Placer la littérature dans l’espace public, c’est travailler le corps spatial de la ville, c’est inviter à une lecture, c’est soulever une curiosité, c’est prendre place dans un espace commun comme un mot prend place sur une page.

Il ne s’agit en rien d’envahir une ville de mots, mais bien de venir y placer un écho de poésie :
« Pour que la littérature mette en mouvement un territoire, il faut que ce territoire soit labouré par elle et non qu’elle y soit simplement poliment invitée ».*

*Ménine K., 2016, La Phrase, une expérience de poésie urbaine. Paris-Gallimard/Alternatives

Les inscriptions des cadavres exquis sont réalisés à la main par Karelle Ménine et Iona Suzuki, elles seront accompagnées de 2 ou 3 étudiant.e.s stagiaires de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Saint Nazaire.

—–

Le contexte actuel nous oblige à décaler la manifestation et ce malgré la réouverture des médiathèques. Les conditions strictes de sécurité sanitaire ne nous permettent pas d’organiser au mieux les ateliers qui sont, à ce jour, reportés au mois de février 2021. Suivront ensuite les inscriptions dans l’espace public qui seront réalisées courant avril 2021.